Placement optique pour les fusils d'assauts?

 🇫🇷 Suite à des questions redondante sur le placement de l'optique et au fait que l'arrivé du 416 dans nos armée soit déjà engagé, voici notre point de vue sur le placement des optiques en position "extreme avant" :

> Le 416 est une arme à canon "flottant", ce qui signifie que le canon est solidaire de la carcasse et non du rail garde main. En d'autres termes, si le rail se dévisse un peu, si je le tien plus ou moins fermement en fonction des positions debout, genoux ou couché, mon point d'impact (POI) sera modifié pour un même point de visée (POA). En effet, un mouvement de 0,5mm du canon (ou de l'extrémité du rail) pour un canon 10,5" entraine une variation de près de 18cm à 100 m ! Un des points clef d'un réglage est que l'optique principale doit être solidaire du canon (et donc du upper pour une plateforme type AR15 comme le HK416) et qui ne sera pas influencé par des positions adaptées, appui sur le garde main, bipied...

> Si on considère le placement à l'extrémité avant, cela nuit à une prise en main optimale et au placement des accessoires (lampe, désignateur laser..)

> Un principe optique simple fait que le champ de vision sera limité par une optique placée plus loin de ton oeil (On l'aborde dans nos modules, même si l'optique est transparente, la présence des bords fait que notre analyse fine ne se fait que sur le cône partant de notre oeil et passant à travers l'optique, donc plus proche = plus grand champ)

> Une optique à cette place limite l'efficacité de l'usage de magnifier (Le grossissement doit être à l'arrière pour "l'eye relief", et donc une distance entre l'optique et le x3 bride drastiquement le champ de vision)

> Enfin, les "viseurs point rouge" ont recours à la réfraction ou la réflexion d'une lumière LED ou laser pour produire une image collimatée d'un réticule sur une vitre à l'intérieur d'un cadre et un placement aussi extreme tolerera nettement moins les placements de l'oeil différents de ceux du réglage. Donc dans un cadre tactique, dès que mon arme aura un angle, si je la couche sur un capot, si je la place sur le flanc pour tirer sous une porte ou un VHL, au plus l'optique sera loin, au plus j'aurai de difficulté à trouver le réticule, manquant de repère spatio-kinésthesique me permettant d'aligné ma visée (la joue sur la crosse etc..)

🇺🇸 Following redundant questions about optics placement and the fact that the arrival of the HK416 in French army is already engaged, here is our point of view about "extreme forward" mount:

> HK416 use "floating" barrel, which means that the barrel is attached to the upper and not to the handguard. If the rail unscrews a little, if I hold it more or less firmly depending of the stance, kneeling or prone positions, my point of impact (POI) will be modified for the same point of aim (POA ). Indeed, a 0.5mm barrel movement (or of the end of the rail) for a 10.5 "barrel causes a variation of nearly 18cm at 100m! One of the key points of an adjustment is that the main optic must be merged with the barrel (and therefore with the upper for an AR15 type platform like the HK416) and which will not be influenced by adaptive positions, handguard support , bipod use…

> If we consider the placement at the front end, this can disturb optimal handling and the accessories placement (lamp, laser designator, etc.)

> A simple optical principle means that the field of vision will be limited by an optic placed farther from your eye (We approach it in our modules, even if the optics are transparent, the presence of the edges means that our fine analysis is made on the cone starting from our eye and passing through the optics, therefore closer = larger field)

> An optic in this place limits the effectiveness of the magnifier use (The magnifier must be at the back for "eye relief", and therefore a distance between the optic and the x3 drastically flanges the field of vision)

> Finally, the "red dot sights » use refraction or reflection of an LED or laser light to produce a collimated image of a reticle on a glass, pane inside a frame and such extreme placement will tolerate significantly less eye placements different from those of the zeroing. So in a tactical context, as soon as my gun has an angle, if I lay it on a hood, if I place it on the side to shoot under a door or a VHL, the more the optics will be far, the more I will have difficulties finding the reticle, lacking a space-kinetic reference allowing me to align my aim (tcheek on the butt, etc.)

 


Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published